Oulipo

Qu’est-ce que l’Oulipo ?

OULIPO  ? Qu’est ceci  ? Qu’est cela  ? Qu’est-ce que OU  ? Qu’est-ce que LI  ? Qu’est-ce que PO  ?
OU c’est OUVROIR, un atelier. Pour fabriquer quoi  ? De la LI.
LI c’est la littérature, ce qu’on lit et ce qu’on rature. Quelle sorte de LI  ? La LIPO.
PO signifie potentiel. De la littérature en quantité illimitée, potentiellement productible jusqu’à la fin des temps, en quantités énormes, infinies pour toutes fins pratiques.
QUI  ? Autrement dit qui est responsable de cette entreprise insensée  ? Raymond Queneau, dit RQ, un des pères fondateurs, et François Le Lionnais, dit FLL, co-père et compère fondateur, et premier président du groupe, son Fraisident-Pondateur.
Que font les OULIPIENS, les membres de l’OULIPO (Calvino, Perec, Marcel Duchamp, et autres, mathématiciens et littérateurs, littérateurs-mathématiciens, et mathématiciens-littérateurs)  ? Ils travaillent.
Certes, mais à QUOI  ? A faire avancer la LIPO.
Certes, mais COMMENT  ?
En inventant des contraintes. Des contraintes nouvelles et anciennes, difficiles et moins diiffficiles et trop diiffiiciiiles. La Littérature Oulipienne est une LITTERATURE SOUS CONTRAINTES.
Et un AUTEUR oulipien, c’est quoi  ? C’est « un rat qui construit lui-même le labyrinthe dont il se propose de sortir ».
Un labyrinthe de quoi  ? De mots, de sons, de phrases, de paragraphes, de chapitres, de livres, de bibliothèques, de prose, de poésie, et tout ça…
Comment en savoir plus  ? En lisant.
En lisant quoi  ?
D’abord quelques ouvrages de base, comme ceux-ci, qui donnent une vue d’ensemble de la production oulipienne, théorique et pratique, jusqu’en 1981 :

  • OULIPOLa Littérature Potentielle, ed. Gallimard, 1973 (2ème édition, Folio, 1988),

  • OULIPOAtlas de Littérature Potentielle, ed. Gallimard, 1981 (2ème édition, Folio, 1988).

Et quoi encore  ? Quelques ouvrages plus récents présentant une grande quantité de contraintes nouvelles, accompagnées de textes les illustrant :

  • OULIPOLa bibliothèque Oulipienne, volumes 1, 2, 3, éd. Seghers, 1990.
    OULIPOLa bibliothèque Oulipienne, volumes 4, 5, 6, 7, 8, éd Castor Astral 

Et quoi encore  ? 
Anthologie de l’Oulipo, Poésie-Gallimard, 2009

  • Les fascicules de la Bibliothèque Oulipienne, disponibles auprès d’Olivier Salon (o.salon@free.fr).

Faits & dits

Toujours Aliénor... Mardi 30 Septembre 2014
Exercices Oupeinpiens Vendredi 16 Mai 2014

Textes

Archives

Année 1970

BO

Oulipo, Autoportraits, La Bibliothèque Oulipienne (175), 2009.
Oulipo, D'une seule lettre, La Bibliothèque Oulipienne (165), 2007.
Oulipo, La fin des temps, La Bibliothèque Oulipienne (148), 2006.
Oulipo, la circulaire n°31, La Bibliothèque Oulipienne (145), 2006.
Oulipo, Des rats dans la Bibliothèque, La Bibliothèque Oulipienne (141), 2006.
Oulipo, Et Dieu créa la Femme du boulanger, La Bibliothèque Oulipienne (137), 2005.
Oulipo, Danses et comédies brefs dans le petit lavoir, La Bibliothèque Oulipienne (123), 2003.
Oulipo, Doukipleudonktan ?, La Bibliothèque Oulipienne (125), 2003.
Oulipo, Aux origines du langage, La Bibliothèque Oulipienne (121), 2002.
Oulipo, La couronne de Stèphe, La Bibliothèque Oulipienne (106), 1999.
Oulipo, Ceci est mon cent (spécial Dieu), La Bibliothèque Oulipienne (100), 1998.
Oulipo, Sexe ce xé, La Bibliothèque Oulipienne (90), 1997.
Oulipo, La guirlande de Paul, La Bibliothèque Oulipienne (79), 1996.
Oulipo, Biblithèques invisibles, toujours, La Bibliothèque Oulipienne (71), 1995.
Oulipo, Troll de tram (le tramway de Strasbourg), La Bibliothèque Oulipienne (68), 1994.
Oulipo, N-ines, autrement dit Quenines, La Bibliothèque Oulipienne (65), 1993.
Oulipo, Autres morales élémentaires, La Bibliothèque Oulipienne (55), 1992.
Oulipo, S+7, le retour, La Bibliothèque Oulipienne (54), 1992.
Oulipo, A Georges Perec, La Bibliothèque Oulipienne (23), 1984.
Oulipo, A Raymond Queneau, La Bibliothèque Oulipienne (4), 1978.