Mardi 17 Mai 2016

Rencontre-lecture avec Frédéric Forte à 20h au Comptoir des mots (239, rue des Pyrénées, Paris 20e – métro Gambetta)
 
DEERHOOF (« sabot de cerf » en anglais) est un groupe de rock « indé » américain créé en 1994 et auteur, à ce jour, de treize albums d’une musique extrêmement originale et captivante, embrassant aussi bien l’art de la mélodie pop que l’expérimentation sonore, le format rock classique ou l’improvisation free en passant par la musique électronique et les « musiques du monde ». Bref, un quatuor qui à chaque nouvel album invente une musique inattendue et fraîche. C’est cette fraîcheur, cette inventivité toujours renouvelées qui ont donné à Frédéric Forte l’envie de prendre Deerhoof comme matière première de son livre. Un livre dont le titre ne pouvait être que Dire ouf – qui est, en français, la manière fautive (le [h] disparaissant) dont le nom du groupe est souvent prononcé.
Fait de formes très différentes distribuées au long de trois parties contrastées, allant de poèmes relativement longs et rigoureusement métrés à d’autres très brefs utilisant les paroles du groupe comme une matière à modeler, en passant par une prose inattendue en contradiction apparente avec les autres modes, Dire ouf vise à démontrer l’imprévisibilité du sujet choisi.
Dire ouf, c’est peut-être cela en fin de compte  : essayer de dire une matière (Deerhoof, l’écriture, soi-même) dans ses transformations.
Plus d’infos ici et