01. Un homme, un plan, un canal  : Panama.
 
02. Un palindrome est une machine à annuler le temps.
 
03. Aucun rapport avec la technique du chant diphonique chez les Mongols.
 
04. Une lettre est son propre miroir.
 
05. La palindrome ne se lit pas.
 
06. Ce n’est pas une « histoire retournée », comme le sont par exemple les Voyages d’hiver, roman collectif de l’Oulipo.
 
07. Dans la neige, marcher à reculons sur ses propres traces de pas.
 
08. Du grec pálin, « en arrière » et drómos, « course ».
 
09. Cherche lecteur possédant vision à 360°.
 
10. La traduction littérale d’un palindrome d’une langue à une autre donne rarement un palindrome.
 
11. « Ésope reste ici et fait un somme » n’est pas un palindrome.
 
12. Un tentative désespérée de surplace.
 
13. Dans les 99 notes préparatoires au palindrome, c’est décevant, les notes préparatoires ne sont pas des palindromes.
 
14. En Finlande, un marchand de savon.
 
15. Ne pas confondre palindrome et calembour.
 
16. Un palindrome, ça s’invente, comme on a inventé la grotte Chauvet par exemple.
 
17. Parfois, l’axe central d’un palindrome est une lettre.
 
18. Le kayak est palindromique jusqu’aux deux bouts de la pagaie.
 
19. Essayer de définir en trois mots ce qui différencie le palindrome, disons, d’une pelle à tarte.
 
20. Le langage, ce n’est pas le temps.
 
21. Date palindromique : voudrait-on vraiment que la machine reparte à l’envers  ?
 
22. « Ce jalon Perec » n’est pas un palindrome de Luc Étienne.
 
23. La pine mord.
 
24. Le palindrome est dans l’espace ce que le puzzle est dans le temps.
 
25. Sur l’autoroute, la nuit, feux arrière des véhicules qui nous précèdent, lumières des phares en sens inverse.
 
26. Le malayalam n’est pas une langue palindromique, pourtant…
 
27. Combien de pliages sont-ils nécessaires pour qu’il devienne vraiment très difficile de déchirer une feuille de papier  ?
 
28. Un palindrome sert à se poser des questions sur la langue.
 
29. Et le pouce opposable  ?
 
30. Inspiration et expiration simultanées.
 
31. Dans les 99 notes préparatoires au palindrome, les notes préparatoires (à l’exception des notes 11, 22, 33, 44, 55, 66, 77, 88 & 99) sont couplées par deux en fonction du caractère palindromique de leur numérotation (la note 01 avec la 10, la 12 avec la 21, la 35 avec la 53, etc.)
 
32. Ne pas confondre palindrome avec anagramme.
 
33. « Rions sombre » n’est pas un palindrome de Jacques Bens.
 
34. Un palindrome peut être phonétique (cf. L’art du palindrome phonétique de Luc Étienne, La Bibliothèque Oulipienne n°27).
 
35. Les deux sens de lecture d’un palindrome ne se contredisent jamais.
 
36. Une bouteille qui, une fois qu’elle est vide, est à nouveau pleine.
 
37. Si « mon nom » est un palindrome alors mon prénom est un pré-palindrome.
 
38. Câbles électriques le long d’une voie ferrée.
 
39. Ne pas tenir compte de l’accentuation.
 
40. En Français, un mot de deux lettres – à l’exception d’un certain type de lave – n’est jamais un palindrome.
 
41. « … ni gueule ni pattes », c’est ce que dit en russe la fin d’un palindrome qui parle de lui-même.
 
42. Le puzzle est dans l’espace ce que le palindrome est dans le temps.
 
43. Il y a aussi des palindromes de mots (cf. ha ha ô ah ah de Michelle Grangaud, La Bibliothèque Oulipienne n°101).
 
44. « Tu l’as trop piétiné, César, ce Livarot ! » n’est pas un palindrome de Victor Hugo.
 
45. Un palindrome est sa propre négation.
 
46. L’auteur des 99 notes préparatoires au palindrome n’a jamais inventé le moindre palindrome.
 
47. Un poème écrit dans la forme dite des « 99 notes préparatoires » pourrait être constitué de palindromes emboîtés les un dans les autres.
 
48. Revolver est le plus beau presque-palindrome qui soit.
 
49. La découverte d’un palindrome dans la langue a quelque chose à voir avec celle de la suite de Fibonacci dans un tournesol ou une pomme de pin.
 
50. Finalement, le lecteur, le palindrome, il ne le lit jamais réellement que dans un seul sens.
 
51. Alors que le chameau quête, le palindrome adhère.
 
52. Enjoliveurs en mouvement  : ils tournent dans un sens et donnent l’illusion de tourner dans l’autre.
 
53. Imaginer un palindrome dont la lecture à rebours contredise en tout point la lecture initiale.
 
54. « Non », par conséquent, est une affirmation.
 
55. « Lèche ses écus » n’est pas un palindrome de Louise de Vilmorin.
 
56. Il est raisonnable de penser qu’en analysant la masse de paroles échangées, disons, dans une boulangerie au cours d’une journée, certaines séquences, plus ou moins courtes, pourraient constituer des palindromes de phrases.
 
57. « Palindrome » est un hétérogramme mais un palindrome n’est pas forcément un hétérogramme.
 
58. Sur un magnétophone à bande, lecture de la bande dans les deux sens.
 
59. Au centre du  Grand palindrome de Georges Perec, « … »
 
60. À rebours, de Huysmans, n’est pas un roman palindromique.
 
61. Peut-être dans la grotte Chauvet, certains dessins déjà…
 
62. « Ici » est un palindrome mais pas « ailleurs ».
 
63. On écrit des palindromes pour « passer » le temps, comme on dit « passer la soupe ».
 
64. Le « couplage palindromique » de ces 99 notes préparatoires au palindrome, tel qu’expliqué à la note 31, n’est pas toujours très pertinent.
 
65. Si l’on imaginait une bibliothèque-palindrome, où le premier mot du premier livre serait aussi le dernier mot du dernier livre, où le deuxième mot du deuxième livre serait aussi l’avant-dernier mot du pénultième livre, et ainsi de suite, comment classerait-on les nouvelles acquisitions  ?
 
66. « Eh  ! Ça va le bœuf  ? » n’est pas un palindrome de Louise de Vilmorin.
 
67. Le palindrome nous dit quelque chose qu’on n’entend pas.
 
68. Sens double et double sens.
 
69. La forme des 99 notes préparatoires relève davantage de la palinodie (qui est une contradiction volontaire).
 
70. Traînées de condensation formées par les avions.
 
71. Parfois, l’axe central d’un palindrome est le vide.
 
72. Une étrange forme de palimpseste.
 
73. Un texte constitué de palindromes mis bout à bout n’est pas un palindrome.
 
74. Les 99 notes préparatoires au palindrome n’ont rien de symétrique.
 
75. Il semblerait que le substantif « palindrome » soit parfois utilisé en tant qu’adjectif.
 
76. Le vide.
 
77. « L’âme russe s’use mal » n’est pas un palindrome de Louise de Vilmorin.
 
78. Dans les villes au nom palindromique – Laval, Noyon, Serres, Saint Quentin en Yvelines – la proportion de personnes sachant ce qu’est un palindrome est-elle plus grande  ?
 
79. Et la ponctuation  ?
 
80. Le « sarah-palindrome  est une phrase qui n’a pas de sens, et ce quel que soit le sens dans laquelle on la prend (définition trouvée sur internet).
 
81. « Rotor » est un palindrome  ; un palindrome est retors.
 
82. Ressasser, toujours.
 
83. Beauté du surplace dans les courses de vitesse sur les pistes des vélodromes.
 
84. Tomorrow never knows (« Demain ne sait jamais »), dernière chanson de l’album Revolver, des Beatles, est-elle un essai sur le palindrome  ?
 
85. Luc Étienne et ses Après-midis d’un magnétophaune.
 
86. Pas une mise en abîme.
 
87. L’énoncé « Senilevy ne nitneuq tnias » est-il un palindrome parfait  ?
 
88. « Élu par cette canaille » n’est pas un palindrome de Charles Cros.
 
89. Muselet d’un bouchon de champagne qu’on essaye mentalement de tordre dans l’espace en le fixant avec intensité.
 
90. Lire dans les deux sens pour rattraper le temps perdu.
 
91. Un outil d’émerveillement.
 
92. Lire dans ses deux mains ouvertes, comme dans un livre.
 
93. Dans « tôt », l’accent circonflexe même.
 
94. Le palindrome n’a rien à voir avec la suite de Fibonacci.
 
95. Plus le texte est long (sous-entendu « plus l’exploit est grand ») et plus à la lecture le palindrome peut passer inaperçu.
 
96. Beaucoup de choses ne sont pas des palindromes, mais ce n’est pas le sujet de ces 99 notes préparatoires.
 
97. Quelle est la fonction de la dentelle déjà  ?
 
98. Tenir un objet dans sa main et l’observer de tous points simultanément.
 
99. D’un autre côté, l’homme ne connaît pas sa fin.
 
 
 
 
 
  

Contraintes suivies: 

La forme dite des « 99 notes préparatoires » se situe entre le poème et l’essai, s’emparant d’un sujet donné et tentant d’en épuiser les potentialités par un jeu polyphonique.

Le palindrome de lettres est un texte qui peut être lu de gauche à droite comme de droite à gauche, (sans avoir nécessairement le même sens, comme Roma et amor). Kayak, ressasser, Noyon…