© oulipo / édité par G. Jan & C. Heudiard Oulipo

1° - Si l’OuLiPo n’existait pas, le nez de Cléopâtre resterait fixé sur la ligne bleue des Vosges, ce qui provoquerait une dérive dangereuse de la calotte glaciaire.
 
2° - Une question est faite pour être posée. Donc cette question ne tient pas debout. Mais la vraie question, qu’on ne pose jamais, c’est de savoir où l’on doit poser la question. Sur la cheminée  ?
 
3° - Non. Mais une réactivation est nécessaire.
 
4° - Oui.
 
5° - Peut-être.
 
6° - Non, sauf pour remplacer les membres morts, ou ceux qui mouillent trop ailleurs pour consacrer à l’Oulipo un minimum de substance. Mais cette appréciation doit être prudente car un membre infirme durant deux ans peut soudain se dresser en pleine gloire oulipienne et jeter sur nos travaux un lustre fulgurant (nécessité de contrôler périodiquement la solidité des suspensions électriques).
 
7° - Non.
 
8° - Oui. Et j’ai le sentiment que l’abandon des CR est un peu la cause de la désaffection observée. Les CR étaient des stimulants. Mais la question qui n’est pas posée est la principale  : comment reprendre cette tradition  ? L’homme qui a fait des CR de l’Oulipo les plus beaux comptes rendus du monde, Jacques Bens, vit à l’étranger. La méthode d’enregistrement sur bande magnétique est, par expérience, à exclure si la transcription doit être faite par une personne non-initiée à nos subtilités et qui par conséquent, et en toute conscience, croit bon de sténographier, puis de dactylographier tout ce qui a été enregistré. Mais on peut se demander si des enregistrements intégraux transmis à Jacques Bens ne lui permettraient pas de faire des comptes rendus synthétiques, tout comme s’il avait assisté aux séances. En outre (pleine), ça lui ferait peut-être plaisir de nous entendre  ; enfin, on constituerait les archives sonores de l’Oulipo dont Jacques Bens serait le conservateur. Entre parenthèses, au lieu de dépenser son argent en rigolades, bagatelles, et autres farces et attrapes (genre répondeur téléphonique), François Le Lionnais aurait mieux fait d’acheter un magnétophone ultra-perfectionné avec micros incorporés dans les boiseries, petits poissons, chat et chasse d’eau et chassepot (de Titi le Moblot), pilules Pink, bitter san (ou avec) Pellegrino, etc.
 
9° - Cette question – au demeurant fort mal rédigée  : à quoi correspond l’ « idem »  ? – est d’ordre statistique et nécessite un référendum parmi les membres, étant admis que les choix de Raymond Queneau et François Le Lionnais sont prépondérants. Personnellement, ça m’est égal d’aller là ou ailleurs. Chez Le Lionnais, c’est plus rigolo parce qu’on le voit en robe de chambre moirée ou en veston d’intérieur à ramages.
 
10° - Oui. La voici  : le marchand de fromages de la rue de Richelieu a cessé de se fournir en boulettes d’Avesnes.