incluant une véridique histoire des nombres «de Queneau» Michèle Audin

Michèle Audin

Après mes dessins de gidouilles et de spirales d’Antoine Tavera, voici une figure mathématique représentant cette même spirale. Si on écrit comme Tavera les lettres a, b, c, d, etc. aux endroits où la spirale coupe l’axe vertical, tous ces points sont à égale distance les uns des autres. C’est ce que l’on appelle une « spirale d’Archimède ».


 

suite à droite
$ \to $