Ta phrase, Ésope, ta phrase
Mets ta phrase par terre.
Mets tes phrases par terre.
Emporte tes phrases, ose emporter tes phrases.
Ta phrase, Ésope, est paraphrase.
Et ta phrase, Ésope, reste métaphrase.
Emporte tes phrases.
Tes phrases amorphes.
 
Emporte tes phrases à Thésée,
et promets, promets à Prométhée  : arrête tes paraphrases, ôte tes tropes.
Tropes apprêtés, tropes amorphes, tropes répétés, tropes trop répétés, tropes râpés.
Arrête tes marottes.
Tes marottes râpées.
Promets à Prométhée  : emphase, pas trop.
Ressasser et pérorer est rater.
 
Ressasser, ressasser.
Ésope reste et se repose.
 
Se retaper par phosphore, phosphate et potasse.
Et potasser  !
Se remettre, se retaper, se mettre à part.
Et oser.
Ose art. Art ose.
Mets tes os à ras amphore, et serre. Serre à mort.
Proteste  !
 
Paresse, à mort. À mort, paresse. Mort à paresse.
Trompette et tamtam  : trompe ta mort, assomme ta mort.
Oh, Ésope, estompe tes atomes, et assomme ta mort, assomme ta mort à mort.
Presse tes pas, hâte tes pas et mets mat ta mort.
Oh, Ésope, sème ta mère et ton père.
Sème tes temps passés.
 
Sème tempête et apporte ta part.
Apporte ta part à temps.
Et ta part sera… Orphée.
Ésope, passe-passe,…et hop, Orphée  !
Ésope part et très prompt, Orphée ose.
Sème tempête et ressors Orphée.
Orphée reste à ta portée.
À ta harpe, Orphée  !
À ta harpe, tes temps et ta portée.
Mets tes phares à ta phrase.
Arrose ta rose, espère ses arômes, arrose ta phrase, espère sa thèse, arrose ta trame, espère ses mètres, arrose ta prose, et espère ses appas.
Sème tempête et
Ressors Homme, ressors or, ressors Héros, ressors Âme, ressors… Apothéose  !
  

Contraintes suivies: 

Un Beau présent est un poème composé en l’honneur d’une personne…