Entretiens avec François Le Lionnais Oulipo

Le sens des mots (titre du document source)

F. L. L. Je voudrais dire deux mots du mouvement significiste. Créé en 1915, il a été ressuscité en 1922 par Mannoury et Brouwer. Ce mouvement voulait lutter pour le sens des mots et j’étais la plupart du temps d’accord avec lui. Cela consistait à lutter contre les slogans en les analysant dans des articles. Leur activité portait surtout sur le plan politique et parfois social, quelquefois même philosophique. Je les approuvais naturellement, mais ma vocation profonde est de tenir une certaine distance avec ce genre de positions parce qu’elles n’aboutissent à rien. Ce qui m’intéresse, c’est l’action, et je ne me suis jamais trouvé autant en accord avec le mouvement significiste que lorsque j’ai fait sauter des transformateurs au plastique ou envoyé des virus à des officiers allemands. Là je faisais quelque chose.

Je ne suis pas violent par vocation, mais il y a des cas, je crois, où il est très naïf de ne pas être violent.

F. L. L. Dans une de ses leçons au Collège de France, Mickiewicz souhaite – à l’occasion des œuvres du mémorialiste Jan Chryzostome Pazak – la création d’une ponctuation spéciale explicitant les gestes des personnages.

Commentaires

En dire plus, sur Mnnoury, le significisme (ou "mouvement signifique"), et sur Luitzen Egbertus Jan Brouwer (1881-1966), sur lequel nous avons laVie de Brouwer le Diable dans L'Abominable tiosnnier de John McTaggart Ellis McTaggart, bref demander à JR un petit mot là-dessus.