Italo Calvino

Né à Santiago de Las Vegas, près de La Havane, Italo Calvino est revenu en Italie dès l’âge de deux ans, à San Remo. Membre du Parti Communiste et de la résistance italienne durant la guerre, il publie en 1947 son premier livre, Le sentier des nids d’araignée, grâce à Cesar Pavese, et rejoint l’équipe de l’éditeur Einaudi. L’« écureuil de la plume » publiera en 1951 le premier volume de ce qui deviendra la « trilogie des Ancêtres », le Vicomte pourfendu, et lui vaudra une célébrité précoce et durable. Il entre en 1956 en opposition avec la politique culturelle du Parti communiste italien, et, après l’intervention soviétique en Hongrie, quitte définitivement le Parti. Ami de Raymond Queneau, il traduisit en italien les Fleurs bleues. C’est au cours des années d’« ermite » où il vécut à Paris, de 1967 à 1980, qu’il rejoint l’Oulipo, en 1973 précisément. En été 1985, alors qu’il travaillait sur les conférences qu’il devait donner à Harvard, il est victime d’une série d’attaques cardiaques. Il meurt à l’hôpital de Sienne dans la nuit du 18 au 19 septembre 1985.
  

BO

Italo Calvino, Comment j'ai écrit un de mes livres, La Bibliothèque Oulipienne (20), 1982.
Italo Calvino, Piccolo Sillabario Illustrato, La Bibliothèque Oulipienne (6), 1978.