Le poème adressé du jour
 
PPP
(Projet poétique planétaire)
 
*
 
 
                Je compose, depuis le 1er avril 1992, le poème du jour, poème daté, localisé, frais du jour. Plus de vingt ans après, ils sont nombreux.
            Les quatre premières années ont été publiées en 1999 par les éditions P. O. L. sous le titre Navet, linge, œil-de-vieux. Les quatre suivantes Du jour ont paru chez le même éditeur en 2013.
            Diverses procédures ont été adoptées au fil des années : séries de natures mortes, de poèmes-portraits, de poèmes adressés, de poèmes sur écoute musicale…
 
            J’ai commencé le 29 mai 2013 ce qui sera la dernière procédure – inachevable – de cette entreprise, le poème adressé du jour.
            L’idée du Poème adressé du jour est de plaire au plus grand nombre, mais un par un.
            À quoi bon, pour un poète actif aujourd’hui, rêver que sept milliards d’êtres humains lisent ses petites crottes de poèmes comme s’il était Baudelaire ? Un autre rêve est que chaque être humain, semblable, co-listier, amie inconnue, frère… ait un jour le sien, de poème, le sien, pour lui d’abord.
            C’est pourquoi je commence par les « pages
blanches » des abonnés du téléphone du département de l’Ain (01) de la République française. Le classement est par communes. La première : L’Abergement-Clémenciat, la deuxième L’Abergement-de-Varey, et ainsi de suite. J’envoie à chacune et chacun, par voie postale, un poème. Je joins mon adresse et un bref exposé du projet d’ensemble. Il n’est pas certain que, de mon vivant, j’arrive à l’Aisne, et, après la France, au Gabon, après le Gabon, la Grèce, ainsi de suite jusqu’au Zimbabwe avec redémarrage en Afrique du Sud, et Finlande pour finir. Cela s’appelle la transcendance, la seule que je reconnaisse et qui est celle des grands nombres. C’est déraisonnable. Et alors ? J’aurai essayé. Et, qui sait ? j’aurai peut-être été aidé par d’autres, de mon vivant ; ils continueront peut-être après ma mort. Ça fait beaucoup de peut-être.
            Pour ne pas sombrer dans la monotonie fatale d’une seule liste, rien ne m’interdira, selon les circonstances, d’anticiper en irriguant des fragments de territoire ou des groupes donnés vers lesquels de bons « rabatteurs » m’auront spécialement orienté.
 
*
 
 
            Ain
À compter du 1er octobre 2013, Jean-Paul Honoré rejoint ce projet en prenant le bottin de l’Ain (01) à rebours : dernière commune Vonnas. Nous avons rendez-vous, un jour prochain, au milieu du bottin. Ce sera dans la commune de Jassans-Riottier.
 
            L’Ételon
Les 16, 17 et 18 novembre 2013, Patrick Biau, Gérald Castéras, Jean-Paul Honoré, Cécile Riou et moi-même avons adressé un poème à chacun des habitants du village de L’Ételon, dans l’Allier (03360).
 
            Bourges
En résidence à Bourges (2014-2015, association les mille univers), j’adresse plus de mille poèmes à des habitants de la ville, aidé en cela par des amis poètes et des participants à des ateliers de poésie que j’anime. (Mention particulière à Valérie Lotti et à Annie Pellet, particulièrement productives…) (L’ensemble des poèmes est à paraître aux éditions les mille univers.)
 
            Valvins
Au musée Stéphane Mallarmé de Valvins à Vulaines-sur-Seine en Seine-et-Marne (77), en 2015, le groupe de poètes Benoît Casas, Frédéric Forte, Jean-Paul Honoré, Cécile Riou et moi-même expédie six cents poèmes adressés à des habitants du lieu.
 
Århus
À Århus, au Danemark, en avril 2015, je compose cent un poèmes adressés in situ, avec traduction danoise par Steen Bille Jørgensen. (L’ensemble des poèmes est à paraître au Danemark, édition bilingue.)
 
            Victoria
À Victoria BC, Canada, en juillet 2015, cent dix poèmes adressés sont composés par le groupe de poètes Marc Lapprand, Natali Leduc, Cécile Riou et moi-même. Les poèmes de cette série ont en commun une proposition de Natali Leduc : mêler sur la page les langues française et anglaise.
 
Limerick
À l’université de Limerick, Irlande, les 16 et 17 octobre 2015, j’adresse vingt-neuf poèmes aux vingt-neuf intervenants du colloque de l’ADEFFI (Association des études françaises et francophones d’Irlande) « Systèmes ». Les poèmes ont été composés pendant l’écoute des communications. (L’ensemble des poèmes a été publié dans The Irish Journal of French Studies, vol. 15, 2015, en ligne).
 
Vert-Saint-Denis
Janvier-mars 2016. Jean-Paul Honoré, en résidence d’auteur à Vert-Saint-Denis en Seine-et-Marne, réunit Benoît Casas, Jacques Jouet, Cécile Riou, Jacques Roubaud et lui-même pour composition et envoi de poèmes adressés aux quelques quatre cents abonnés de la bibliothèque municipale Jean Vilar. Les poèmes parlent du Japon ou, plus généralement, des voyages.
 
Lozère
À compter du 1er février 2016, Cécile Riou rejoint ce projet en prenant le bottin de la Lozère (48) à son début. Première commune : Albaret-le-Comtal.
 
            à suivre…
 
JJ
*