La morale élémentaire à double face, ou morale double, propose deux versants d’une même réalité.
Les éléments de symétrie et de parallélisme propres à la morale élémentaire couvrent les deux faces. Si la version imprimée oblige à situer un versant avant l’autre,  l’espace numérique permet d’annihiler la primauté de l’un sur l’autre.
En lecture comme en disposition graphique, la morale à double face offre des potentialités de réalisations   : succession, entrelacement, enchevêtrement des mots, bi-mots, strophes qui s’affichent à l’écran,  voix qui se croisent.

Références: 

Forme fixe inventée par RQ qui la définit ainsi : “ D’abord, trois fois trois plus un groupes substantif plus adjectif (ou participe) avec quelques répétitions, rimes, allitérations, échos ad libitum ; puis…

Textes