Un sonnet mince n’est pas un sonnet monosyllabique. Il est en vers les plus courts possible. L’ordre des rimes y est transformé en ordre de mots-clés, comme dans la sextine ou la redonde.

Voir Jacques Jouet, Petites boîtes, sonnets minces et autres rigueurs, La Bibliothèque oulipienne n°134, 2004.

Exemples :

Une
répétition
répétition
 une

une
répétition
répétition
 une

nouveauté
nouveauté
 redite

malgré tout
malgré tout
 redite.


*
  

Par quatre
chemins
chemins
par quatre

par quatre
chemins
chemins
par quatre

on n’y va pas
on n’y va pas
cherche

le bon
le bon
 cherche.


*
  

Embrasse
l’autre qui
l’autre qui
embrasse

l’autre qui
embrasse
embrasse
l’autre qui

c’est comme
c’est comme
ça

qu’on aime
on aime
ça.


*
  

Au lieu M, sonnet mince pour une photo de Pierre Molinier

Les rimes
féminines
féminines
les rimes

les rimes
féminines
féminines
les rimes

sont tout le poème
sont tout le poème
les têtes

les jambes
les jambes
les têtes.

  

 

 *

  

on
écoute
écoute
on

on
écoute
écoute
on

a des oreilles
des oreilles
pour

ladite
ladite
pour

  

 *

 

sonne
ça
ça
sonne


sonne
ça
ça
sonne

en
en
mesure

sans
sans
mesure

  

 

 *
  

masculine
féminin
féminin
masculine

masculine
féminin
féminin
masculine

le con
con
la bite

garçon manqué
garçon manqué
la bite



*

  

Mille

de mille
deux
à deux
mille

de mille
deux
à deux
cent mille

tous
tous
ces nombres

plein
plein
de nombres

 *