Michèle Audin

Voilà que se produit l’événement imprévu et jamais anticipé par l’auteur. Fiordiligi s’est baissée vers les boîtes de chaussures, tout en bas de la bibliothèque, elle a rangé le plan de Ravine-des-Cabris derrière celui de Rabat, et elle a sorti le plan de… Reykjavik. Elle a hésité, incrédule, elle a fouillé, elle a même vérifié dans les deux premières boîtes. Il n’y a pas (il n’y a plus ?) de plan de Rennes dans la collection. Pourtant la liste des articles portant des noms de ville a été dressée tout au début de l’écriture du texte, avec tous les plans en main (enfin, ceux qui étaient déjà dans la collection à ce moment-là). Comment le nom de cette ville est-il arrivé dans cette liste s’il n’y avait pas de plan ? Et, s’il y avait un plan, qu’est-il devenu ?

Que dire de Rennes ?
Euh.
C’est toi qui as pris le plan de Rennes ?
Non, pourquoi ? C’est toi qui es allée à Rennes récemment.
Oui, mais je ne suis pas sûre d’en avoir ramené un plan. Ça fait déjà presque deux ans.
Bon, tu es prête ? Il est presque sept heures et demie.
Oui, oui, une seconde, je mets une vraie photo de Rennes et j’arrive.
Un pont sur la Vilaine ?
Oui.


17 février 2015
(à suivre)

$ \Rightarrow $  Rome