Michèle Audin

C’est une simple feuille, plus grande de quelques millimètres, dans chacune de ses dimensions, que le format A4 (une complication ?), recto simple (sur la feuille blanche que constitue le verso, des figures mathématiques, pentagones, hexagones, ont été dessinées au stylo à bille). Saint-Flour, visite guidée du centre historique : un plan sur fond jaune pâle dudit centre, avec des numéros dans des disques orangés et, tout autour, une description de chacun de ces lieux, de 1.– la place d’Armes à 14.– l’église Saint-Vincent.
*
Saint-Flour, plan de ville 2004. Le dépliant se présente sous deux photographies, la ville vue d’avion, avec ses toits de tuiles et son église noire, et un peloton de cyclistes, celle-ci expliquée par « le Tour de France – Saint-Flour ville étape 14 et 15 juillet 2004 ». Énormément de publicité. Il y a 3 $ \times $ 7 plis, recto-verso, donc quarante-deux espaces rectangulaires. Quinze d’entre eux sont principalement occupés par un grand plan d’ensemble (villes haute et basse), trois par le même plan du centre avec les mêmes numéros que celui qui vient d’être décrit (légèrement agrandi), un et demi est (sont ?) occupé(s ?) par la liste des rues. Tout le reste est de la publicité.


C’est joli, Saint-Flour.
Oui.
Et tu as fait, pas loin, de belles photos du viaduc de Garabit.
Oui.
2 mars 2015
(à suivre)

PS. Il y a une légende de l’illustration dans le post-scriptum de la page images.