Michèle Audin

Une feuille A4 pliée en trois, six faces, donc

(1) (sur fond bleu et horizontalement) Plan de ville (sur fond vert et verticalement) Saint-Denis touristique (sur fond bleu et horizontalement) Office de Tourisme intercommunal du nord de la Réunion – et une photo, un cocotier, deux canons, la mer et une femme en tee-shirt orange et short noir qui court. Tournons.

(2) (3) et (4) Un plan du centre ville avec la légende à gauche (feuillet (2) donc) sur un fond vert (reproduisant une version pâlie de la photo du feuillet (1)), dans laquelle (légende) des boules surmontées de trois signes différents indiquent les établissements religieux respectivement catholiques, musulmans et hindouistes et bouddhistes (sur le plan, une église évangéliste est indiquée par le signe « catholique »). L’océan, car c’en est un, est bleu, avec un peu de blanc (indiquant les vagues ?) le long de la côte, des espaces colorés en vert et le reste en jaune, sous un quadrillage discret, sans échelle, sans date. Tournons.

(5) Nomenclature des rues, d’Acoly (rue) D4 à Voltaire (rue) C5.

(6) Différentes informations touristiques (Informez-vous, etc.).


Tu te souviens comme c’était peu méditerranéen ?
Oui. Ou plutôt non. Enfin, oui, je me souviens, et non, ça ne l’était pas.
Pas du tout. Pas pour la façon de conduire, ni pour le café. Rien n’était fort.
Si, certains piments. Oui, mais toujours servis à part. Tu te souviens de

la dodo lé la ?

Oui, la bière locale « dodo ». Et comme la nuit était noire. Je me souviens d’Orion et de la Croix-du-Sud au Tampon, mais je l’ai déjà dit, et d’avoir deviné un morceau de la Grande Ourse, bas sur l’horizon. Et comme elle tombait vite, là aussi, la nuit.
28 février 2015
(à suivre)

$ \Rightarrow $  volcan