Michèle Audin

Rand McNally Toronto Easy Finder Easy to handle Easy to fold Durable – Won’t tear Write on – wipe off est tout ça, en effet, puisqu’il est formé de huit rectangles de carton plastifiés, avec des espaces sans carton pour les plis (et bien sûr quelques solutions de continuité à ces endroits). Ouvert, le dépliant est à peu près carré il possède, en haut à gauche, une légende et une échelle (1 cm = .33 km, le Canada est métrique) ainsi qu’un copyright accompagné d’une date (2005). En bas le lac Ontario (bleu) (sur le lac, la rose des vents indique que le bas est dans la direction sud-est), autour, les autoroutes (violettes). La plupart des (mais pas toutes les) rues sont horizontales ou verticales. Il y a quelques diagonales et des arrondis, en particulier dans l’université. Des taches vertes indiquent un grand cimetière (Mount-Pleasant cimetery, encore de l’humour municipal), un plus petit (Mount-Hope…), d’autres des parcs, des forêts ou des terrains de golf. En bas à droite, un petit encart à plus petite échelle (1 cm = .375 km) représente les îles. Le plan du centre (Downtown) est sur le rectangle de couverture, au verso, donc, où se trouve aussi représenté, sur deux des rectangles, le Greater Toronto (1 cm =  2.5 km); sur les cinq restants, une liste des rues – et le prix ($ 795).
*

Map Art Publishing Toronto est en simple papier, n’a coûté que $ 495 et sa couverture contient, sur un extrait de plan du centre, une feuille d’érable rougie et une partie d’une boussole. Il est formé de 10 $ \times $ 3 rectangles (non plastifiés, d’ailleurs certains des plis sont un peu déchirés). Une de ses faces contient un plan de Downtown Toronto, avec le lac (bleu) en bas, à l’échelle 1 :14300 ce qui est plus lisible, une (immense) liste des rues, Sacborough – East portion au 1 :31250 (ce qui est aussi plus lisible mais veut quand même bien dire qu’un centimètre représente trois cent douze mètres et demi), qui est la suite (est) du plan général, à la même échelle et sur les trente rectangles de l’autre face. Les parcs sont verts, les cimetières aussi mais d’un vert un peu particulier, plaisant et plein d’espoir, les stades sont jaunes et les aéroports orangés. Les autoroutes sont bleu foncé, les rues jaunes ou blanches, selon leur importance et, en gros, le reste est rose. Le nord est en haut à droite, le lac est en bas, le quadrillage est numéroté de A à X et de 1 à 32 et c’est l’édition de 2006.
*

12 avril 2015
(à suivre)

PS. Il y a une légende de l’illustration dans le post-scriptum de la page images.