Michèle Audin

C’est l’action de trianguler ? Ou le résultat de cette action. On peut trianguler toute sorte de choses. Par exemple, on peut considérer un icosaèdre, ce polyèdre régulier formé de vingt triangles équilatéraux (assemblés cinq par cinq en chaque sommet) comme une sphère triangulée. C’est aussi le cas d’un tétraèdre régulier, mais les quatre triangles font plus pointu, moins sphère, que l’icosaèdre.

Je me permets de vous faire remarquer, glisse le vieux Qfwfq, que vous aviez annoncé tout autre chose pour cet article et que les lecteurs, en tout cas moi, car que suis-je sinon un de vos lecteurs, les lecteurs attendent que vous parliez de ces tours, clochers, ou autres éminences, et des courageux astronomes, qui, du haut de chacune de ces pyramides, en visent deux autres pour déterminer avec précision un des angles que ces trois forment, et voilà, trois points c’est un triangle. Voilà ce que l’on attendait que vous dissiez.
Vous expliquez tout ça très bien, dit gentiment Fiordiligi, mais ce n’est pas exactement ça, la triangulation : il s’agirait plutôt de recouvrir la portion du méridien que l’on souhaite mesurer par des triangles tels que celui que vous venez d’évoquer. Ceci serait la triangulation et le reste de la mesure.
Eh bien voilà, s’écrie joyeusement le vieux Qfwfq, vous l’avez, votre article. Choisir les beffrois, les donjons, installer des signaux en haut des sommets, comme au pic Cassini, voilà la triangulation.

19 avril 2015
(à suivre)

$ \Rightarrow $  base

 
PS. Il y a une légende de l’illustration dans le post-scriptum de la page images.