Michèle Audin

Il n’est pas question ici des oublis volontaires, conséquences des choix faits pour écrire cet atlas (et les autres : l’inévitable subjectivité des atlas a déjà été mentionnée plus d’une fois).

Il est question d’articles possibles mais oubliés. Car, s’il y a tant d’articles dont les titres commencent par des lettres de la fin de l’alphabet et ne sont pas des noms de villes, c’est parce que beaucoup d’entre eux ont été ajoutés au cours de l’écriture de ce texte – pour beaucoup d’autres oublis il était déjà trop tard – par exemple, l’idée d’un article « table des matières » a été introduite très tardivement (pendant l’écriture de l’article « midi »). Ainsi nous regrettons de n’avoir pas pensé à temps à introduire un article antipode (il n’est pas vrai que l’on soit toujours l’antipode de quelqu’un, il y a tant d’océans) et un article atoll (malgré Mururoa, les atolls font rêver) – oublier Mururoa… Un article cirque aurait permis d’évoquer à la fois l’astronome Hipparque (et ses clowns) – mais c’est trop tard. Pour le cirque de Mafate il n’est pas encore trop tard.

Il est question aussi d’oublis qui se sont glissés dans des articles déjà écrits

- à l’article Banff, Fiordiligi et Dorabella auraient pu évoquer le restaurant, dans l’aéroport de Calgary, qui rappelle tellement Butte (Montana) – où aucune des deux n’est jamais allée
- à l’article Bougainville, la présence d’une femme sur le bateau a été omise – les femmes sont souvent malencontreusement oubliées, ce ne devrait pas être le cas dans ce texte, ici on pourrait parler de remords
- à l’article canal où, obnubilée que nous fumes par le Grand Canal (à Venise, mais oui), nous n’avons pas cité celui de Suez, qui a heureusement trouvé sa place dans un article opéra, et son collègue de Panama, qui aurait permis de citer le célèbre

a man a plan a canal Panama

mais non, il n’y a aucune raison d’introduire ici un article palindrome (avouons-le, la passion pour les palindromes ne nous habite pas)
- à l’article cercle, les cercles de Villarceau, beaux cercles ronds dessinés à la surface d’un tore, et dont le nom est celui d’un astronome, et qui auraient pu aussi renvoyer à l’article escalier, puisqu’ils peuvent servir d’ornements à des escaliers d’architectes – ici l’esprit de l’escalier pourrait être invoqué
- à l’article collection, celle des romans de Jules Verne, indispensable à la compréhension du monde selon Fiordiligi


Mais qu’allons-nous faire des oublis que nous constaterons maintenant ? demande Guglielmo.
Décider d’écrire un article remords, bien sûr, répond Fiordiligi en riant. Et ne me dis pas qu’éprouver du remords n’est pas la même chose qu’oublier…

Oubli ou remords, vous ne parlez que de ce dont vous vous souvenez l’avoir oublié, glisse le vieux Qfwfq. Peut-être qu’un livre sur le souvenir n’est pas autre chose qu’un livre sur l’oubli.
20 décembre 2014
(à suivre)


$ \Rightarrow $  canal, remords
 

PS. Il y a une légende de l’illustration dans le post-scriptum de la page images.