Michèle Audin

Carte Géographique – Geographic Map est un encart retiré de Québec Magazine, deux doubles feuilles en un seul morceau, huit pages. Sur la première Le filet mignon The only real steak house in old Quebec – Steak house, fruit de mer [sic] – Romantique…, en ouvrant, publicité encore et liste d’hôtels. Ouvrir à nouveau fait passer au recto, quatre pages d’affilée, de la publicité et la carte 1 sur les trois premières, la carte 2 sur la dernière. Refermer donne la carte 3 et de la publicité, puis sur toute la dernière page La vie de château Découvrez la nouvelle cuisine familiale québécoise du restaurant Le Pailleur – Discover Québec’s nouvelle cuisine at Restaurant Le Pailleur (on peut se demander ce que le lecteur anglophone comprendrait dans cette traduction qu’il n’aurait pas compris de l’original ? et la famille ?) au-dessus d’une photographie : sur un buffet en bois un Saint-Honoré, une Forêt-noire, une tarte Tatin, une pièce montée (en choux à la crème), et trois autres gâteaux dont un au chocolat entourant un vase de roses illustrent ce qu’est cette nouvelle cuisine. Et la famille ? On peut supposer qu’elle se porte bien…
La carte 1 est une carte touristique et routière de l’agglomération de Québec, au(x) bord(s) du Saint-Laurent, avec l’embouchure de la rivière Saint-Charles, à droite un morceau de l’île d’Orléans, longée côté rive gauche par le chenal de l’île d’Orléans (au-dessus duquel se trouve le seul pont visible sur cette carte) et rive droite par celui des grands voiliers. Le nord est en haut à droite, les autoroutes sont clairement visibles, 3 cm représentent 1 km, la date (1987) est indiquée. La carte 2 est plus un dessin que vraiment une carte (avec les bâtiments dessinés en relief et aucun nom de rue) du Vieux-Québec, la partie « vieux » est en blanc, avec ses monuments, son château et sa forteresse, le reste est sur fond ocre – sauf le fleuve (avec son pont ouvrant), qui est en bleu. La carte 3 est une carte des voies d’accès, les routes venant de Montréal (à gauche en bas), de Trois-Rivières (à gauche), menant aux Laurentides (en haut) ou à Rimouski (à droite). Un seul pont, un peu en amont de la ville.

La glace sur le fleuve, les blocs de glace sur la glace sur le fleuve, un clair soleil d’hiver, cette immensité, une cabine téléphonique, je pouvais t’appeler, du bout du monde (ou presque) en PCV (combien de lecteurs savent de quoi il s’agit ?), et voilà, devine d’où je t’appelle, et te décrire la glace sur le fleuve, les blocs de glace sur le fleuve, le clair soleil d’hiver.

Qu’on se le dise, Québec est ceinte de la seule muraille de pierre de toute l’Amérique.
Du nord, je suppose ?
Pire, il doit même falloir exclure le Mexique.
Bref, il y a une muraille de pierre.
Oui. Et ce n’est pas très courant. Voilà. Le plan n’indique pas la direction de Sainte-Anne-de-la Pérade où l’on installe des cabanes sur la glace pour pêcher (dans des trous) les petits poissons de rivière et où l’on boit (pour se réchauffer, bien sûr).
Et la loi 101, tu n’en parles pas ?
Tu voudrais ? Sers-moi plutôt du café.
Je vais en refaire. 

4 février 2015
(à suivre)


$ \Rightarrow $ 
 

PS. Il y a une légende de l’illustration dans le post-scriptum de la page images.