Michèle Audin

Il aurait pu y avoir un article « style », mais il n’y en aura pas. Le style qui a été utilisé pour écrire ce livre qui, répétons-le, a aussi été écrit à la main, est un stylo, ou plus exactement plusieurs (beaucoup de) stylos, à plume, à bille, ou autres, de teintes très variées. Le goût de la liste ne nous ayant pas quittée, en voici une, chronologique mais sans répétition, stylo à encre bleu nuit, à encre violette, stylo à bille noir, stylo à encre verte, stylo à bille orange, surligneur jaune, stylo à bille rose, bleu, vert foncé, turquoise, marron, rouge, stylo à encre rouge, surligneur bleu turquoise, stylo à bille vert clair, surligneur violet, rose, stylo feutre à bille vert, vert clair, noir, rouge, bleu turquoise, rose, bleu, ce qui colorie le manuscrit de façon plus inattendue que les plans de villes, car il n’y a aucune codification, ni bleu pour l’eau ni vert pour les jardins…

Une liste croisée des couleurs d’encre et du papier sur lequel elles sont appliquées ne sera pas infligée aux lecteurs.

29 mars 2015
(à suivre)

$ \Rightarrow $  papier
 

PS. Il y a une légende de l’illustration dans le post-scriptum de la page images.