Michèle Audin

Tes contraintes de temps, c’est un peu comme les poèmes de métro ?
Oui.
Et tu dis que l’ordre alphabétique joue un rôle important dans cette histoire ?
Relis le début : c’est la description du plan d’Aix en Provence et l’association entre le festival et l’ouverture de Cosi fan tutte qui ont déterminé la façon de la raconter, les noms des personnages…
Tu veux dire que si le premier de tes plans avait été un plan de Bayreuth, je m’appellerais Siegfried ?!?
Et moi Brunhilde ? Je crois plutôt qu’il n’y aurait pas eu de livre.

Tu es sûre de ne pas te tromper dans l’ordre alphabétique ?
On ne peut jamais être sûr.
La contrainte de non-retour en arrière peut produire des erreurs graves ?
Oui. Par exemple, dans l’article « atlas », il est question de nouveaux petits pays d’Europe, mais pas de la réunification de l’Allemagne.
Aïe.
Mais voilà, c’est réparé.
Ça fait beaucoup de contraintes.
Pas tellement. Et maintenant, on ne peut plus en ajouter. Ni en retirer.

11 juin 2014
(à suivre)

Couverture : clafoutis
(avec de la « noire d’Alsace »)

$ \Rightarrow $  Aix en Provence, atlas, erreur, images, légumes