Michèle Audin

Honfleur 2014 « comme nul port ailleurs » – ce type d’humour a déjà été évoqué – est un dépliant gris de 6 $ \times $ 2 plis. Une de ses faces contient un plan d’ensemble (Honfleur en rouge, les autres communes en vert, la plage en jaune, l’eau (la Seine, le port) en bleu, un trajet « Honfleur entre terre et mer » (titre sans doute dû au même auteur) surimprimé en rouge, à droite l’autoroute qui sort du plan tout en haut par le pont de Normandie), une carte d’accès et une liste des rues.

L’autre face présente un gros plan (un plan du genre gros) de la ville ainsi que diverses « promenades » et des listes de lieux (plus ou moins) intéressants. Sur le plan sont indiqués de façon très visible les parkings et les noms des bassins (bleus) – vieux bassin, bassin de l’est, avant port, bassin de retenue.

*

Le plan est arrivé dans la collection in extremis, trois jours avant la publication de cet article. De sorte que l’image qui l’illustre, pas du tout décalée, est presque une « photo du jour ». Le plan ne le dit pas mais la photo le montre, il ne faisait pas très beau. Le plan ne le dit pas et la photo ne le montre pas non plus, il y avait énormément de monde.

Ce n’est pas parce qu’on ne va que « un jour à la mer » qu’il n’y a pas d’ « autres » vacanciers au bord de la mer…

Tes arbres sont flous.
Ce n’est pas une photo des arbres. Et c’est parce que tu conduisais trop vite.
Ah ! tes images aussi sont des aveux biographiques…

On était déjà venu, non  ?
Il y a si longtemps…

23 août 2014
(à suivre)

PS. Il y a une légende de l’illustration dans le post-scriptum de la page images.