Michèle Audin

Fontevraud l’Abbaye, une feuille A4 pliée en trois, plan du village – ici les plans de villages sont considérés comme des plans de villes, d’ailleurs qu’est-ce qu’un village, qu’est-ce qu’une ville ?
Le plan proprement dit occupe deux tiers d’une des faces. Quelques rues, dont la principale est une route, vers Montsoreau et Saumur (en haut à gauche), Loudun et Poitiers (en bas à droite). Quelques pictogrammes colorés indiquent, selon la légende (en bas à gauche), la poste, la mairie, un téléphone public (si,si), des toilettes, les cafés, hôtels et restaurants, un distributeur de billets. Des pointillés suivent une piste cyclable (générique), d’autres un itinéraire « la Loire à vélo ».
Le « patrimoine à découvrir », église Saint-Michel, chapelle Sainte-Catherine, fontaine Saint-Mainbœuf, lavoir des Roches, chapelle Notre-Dame de pitié, est aussi détallé sur le troisième tiers de cette face (on se souvient que le plan n’occupe que deux de ces trois tiers) avec des numéros permettant de les retrouver sur le plan.
Il faut remarquer que l’Abbaye royale, qui donne son nom au village, ne fait pas partie de ce patrimoine, il est sans doute inutile de la signaler aux visiteurs.
Le centre, car même les villages ont des centres, incluant l’Abbaye, est agrandi dans un cercle (en haut à droite).
*
Il n’y a pas de date, mais qu’importe dans ce cas ? Fiordiligi et Guglielmo se souviennent encore parfaitement de la date de leur visite à Fontevraud, le jour même où fut publié l’article « cote » (sans accent) de ce brouillon. Ce qui fait de Fontevraud la première ville qui apparaît dans ce « livre » et dont le plan n’est entré dans la collection qu’après le début de la publication de ce « Brouillon pour un atlas ». Un des plans de Clermont-Ferrand est dans le même cas, mais il y avait déjà des plans de cette ville dans la collection lorsque l’écriture de ce « livre » a commencé.
 
Ils y sont allés pour rendre hommage à Aliénor d’Aquitaine et au livre que, gisant dans l’église abbatiale, elle lit depuis des siècles.



Un poème :

Aliénor sut
atours satinés
et trônes rutilants
rois et reines, aïeuls
le lion roi ensuite

Aliénor sut
luttes et tueries
les têtes étoilées
le ruisseau tari
et la terre rasée

Aliénor sut
les autels ornés
l’aster et la rose
le rituel latin
soutanes et tonsures

Aliénor sut
le sentier la route
les roseaux les aulnes
les astres la lune
la laie et la loutre

Aliénor sut
les arts les arias
les notes et les tons
la ré sol si la
leurs altérations

*

Lente la nuit s’étire
trônes, autels, ruinés
souriante et usée
là où tout s’est tu

Aliénor reste
sereine seule reine
Aliénor lit
Aliénor sut.

19 juillet 2014
(à suivre)

$ \Rightarrow $  Clermont-Ferrand
  


PS. Il y a une légende de l’illustration dans le post-scriptum de la page images.

Contraintes suivies: 

Un Beau présent est un poème composé en l’honneur d’une personne…