Michèle Audin

Sur l’étagère où sont posés, horizontalement, les atlas, se trouve aussi un atlas historique (avec la même encyclopédie sont arrivés un atlas de géographie, un atlas des explorations, et un atlas historique). Des cartes y montrent l’expansion de tel ou tel empire, de telle ou telle religion, à telle ou telle époque. Elles sont accompagnées de textes explicatifs écrits dans un style « objectif ».

Les traces de l’histoire apparaissent sur tous les plans – trivialement, comme à Caen ou à Casablanca – moins trivialement, comme à Heidelberg, où le saut (périlleux) par dessus la période 1933-1945 ne peut qu’interpeller les utilisateurs du plan – il est vrai qu’il y a des révisionismes plus violents.
21 août 2014
(à suivre)

$ \Rightarrow $  atlas, Caen, Casablanca, Heidelberg
 

PS. Il y a une légende de l’illustration dans le post-scriptum de la page images.