Michèle Audin

Une demi-sphère. Mais pourquoi dit-on « un » hémisphère ? et pas « une » hémisphère ? N’importe quel grand cercle partage la Terre en deux hémisphères. Lorsque le grand cercle est l’équateur, les deux hémisphères s’appellent sud et nord. Il y a plus de terres habitées dans l’hémisphère nord. Et beaucoup plus d’habitants.
Et alors ?
Je ne sais pas. On pourrait aussi parler de l’hémisphère ouest (de Greenwich) et de l’hémisphère est (idem), mais ça aurait peu de signification. Le seul grand cercle de la Terre qui ait une signification géographique « naturelle », c’est l’équateur, qui est dans le plan perpendiculaire à l’axe de rotation. J’aurais dû le dire dans l’article équateur. On va mettre un renvoi.

Il y a aussi des hémisphères pour les étoiles. Ah ! les « naufragés » de l’Île mystérieuse qui voient Antarès au zénith (au moins, je crois m’en souvenir) et surtout la Croix du Sud, ceux-là sont dans l’hémisphère sud. Et, au moins s’ils aiment regarder les étoiles, ils ont de la chance, puisque celles de l’hémisphère sud sont plus brillantes.

18 août 2014
(à suivre)

$ \Rightarrow $  cercle, équateur, étoile, Fontevraud

image :
une autre hémisphère
ou presque
(à Fontevraud)