Michèle Audin

Un savant qui étudie les peuples. Très importants, les ethnologues, pour un atlas.

Oui ?
Oui. Pense à Bougainville, pense aux cartes en bâtonnets. Ce sont des ethnologues, certainement, qui nous les ont fait connaître. Pense à ces malheureux. Tu te souviens de celui qui suivait à travers des jungles de plus en plus impénétrables des tribus de plus en plus démunies.
Ces pauvres Kudus.
Oui, c’était le nom de la tribu évitiste. Il ne leur restait vraiment plus rien lorsque l’ethnologue a enfin compris que c’était lui qu’ils fuyaient, et à cause de lui qu’ils se retrouvaient dans cet état misérable.

C’est triste comme une histoire d’amour – il l’aime, pas elle, il la poursuit, elle lui demande d’arrêter, il la supplie à genoux, il pleure, il lui écrit, il lui envoie des fleurs, elle le fuit de plus en plus, elle déménage, il la cherche…
C’est quoi, ce roman ? On est dans un atlas !
C’est une version de l’histoire de l’ethnologue et des Kudus. C’est toi qui voulais que le roman avance.
Oui. Le nôtre, pas ce roman de gare.
 
12 juillet 2014
(à suivre)

$ \Rightarrow $  bâtonnets, Bougainville, images
 

PS. Il y a une légende de l’illustration dans le post-scriptum de la page images.