Michèle Audin

Si la Terre est une sphère, les deux pôles, nord et sud sont des points antipodaux, la droite joignant ces deux points est l’axe de rotation de la Terre, le plan perpendiculaire à cet axe et passant par le centre coupe celle-ci le long d’un cercle, d’un grand cercle, si tout ça, alors ce grand cercle-là est l’équateur.

Tous les plans qui coupent la Terre la coupent, puisque nous l’avons supposée (la Terre) sphérique, le long de cercles, et ça nous l’avons déjà dit, les plans perpendiculaires à l’axe le font le long de cercles parallèles (et ils le sont, parallèles, puisque ces plans sont parallèles).

L’équateur est le seul parallèle qui soit en même temps un « grand cercle ».

La latitude de l’équateur est nulle. Les points de l’équateur sont ceux qui ont pour coordonnées 0 et quelque chose.
*
Je n’ai traversé l’équateur qu’une fois, dit Fiordiligi.
Deux fois, puisque tu es là.
Tu as raison, je voulais dire que je ne suis allée qu’une fois dans l’hémisphère sud, dans l’île de la Réunion.
Toi tu es allé en Amérique du sud.
Oui, deux fois. Au Brésil et en Argentine.
5 juillet 2014
(à suivre)

$ \Rightarrow $  coordonnées, hémisphère

image : le catalogue
Cartes et figures de la Terre
(voir la bibliographie)