Michèle Audin

Bièvre Isère Communauté, une page A3, à gauche une carte du Pays de Bièvre-Liers (Bièvre, Liers, Isère, écrire un bivocalisme ?). À droite un plan de La Côte Saint André, avec ses parkings, ses espaces verts et sa poste. L’un des parkings porte le nom d’Hector Berlioz. D’ailleurs le grand homme statufié et l’Office de tourisme s’y font face.
  

Ville de La Côte Saint André Plan de la Commune édition 2009 est un dépliant, assez grand compte tenu de la taille de la ville. Beaucoup de publicité, des listes de rues et de lieux-dits. D’un côté un plan général et de l’autre un plan du centre grossi, trop gros – d’ailleurs la légende indique qu’il s’agit de « plans à échelle variable » (ce qui veut peut-être dire (et peut-être pas) que pour obtenir le plan du centre on a zoomé sur le plan général (lui-même obtenu…)), ce qui explique que tout soit si gros, y compris les caractères dans lesquels sont écrits les noms des rues.

Les deux grands hommes de la ville sont un musicien (Avenue Hector Berlioz, place Hector Berlioz, etc.) et un peintre (Avenue Jongkind, etc.), le plus grand des deux a donné son nom au lycée, l’autre au collège.

*

Si, si, je l’écris !
Je déplie. Bièvre, Liers (c’est en Isère). En ville, l’église Vierge de Sciez, le chemin vers Cécile.
Brève liste d’épithètes : verte, vieille, festif. Verte l’herbe, entre les vieilles pierres pissenlits, fin d’été festive.
Ici errer, même lentement. Rien visiblement – ni invisiblement. Ni cri, ni même idée, vide pénible. Et derrière les persiennes ?
Rire de ce texte imbécile, mièvre ?
Cesse de rechercher des effets ! Finis !
Bien, bien !

*

C’est vrai que c’était un peu mort.

Mais il y avait un café. Oui, patronne sympathique, café délicieux, nous y avions d’ailleurs passé une après-midi, à la terrasse, à regarder ne passer personne.

Guglielmo n’aime pas Berlioz. Fiordiligi aime bien les Nuits d’été, tout en convenant que ce serait mieux si on ne comprenait pas les paroles. En parlant de textes imbéciles et mièvres…

Mais alors, qu’allaient-ils faire à La Côte Saint André  ? Eh bien, voyez-vous, lorsqu’on porte des noms de personnages d’opéra, on a forcément des relations familiales avec des musiciens et on se retrouve dans des lieux où se tiennent des festivals de musique – Berlioz ici.

L’emplacement de cet article a fait l’objet d’une discussion  : le ranger

  • par ordre alphabétique (…, labyrinthe, La Côte Saint André, La Haye, Lambert,…)

  • ou par ordre alphabétique des mots (…, La Côte Saint André, La Haye, labyrinthe, Lambert,…)

L’option adoptée par le Petit Robert 2 (Côte Saint André (La)) n’a même pas été considérée, ne serait-ce que parce que ces plans sont arrivés dans la collection bien après la lettre C.
  

11 septembre 2014
(à suivre)

image : à La Côte Saint André
le 23 août 2014
(publicité gratuite
mais enthousiaste)

  

Contraintes suivies: 

Le bivocalisme consiste à écrire un texte ne comportant que deux voyelles. Il s’agit donc d’un lipogramme en trois voyelles. Le bivocalisme est au monovocalisme ce qu’est la paire de lunettes au monocle…