Michèle Audin

L’entreprise Michelin apparaît ici à cause de ses cartes – ce n’est ni de pneus ni de bibendum qu’il est question. Le style élégant de ces cartes et plans a déjà été évoqué, à propos de Lisbonne. Bizarrement, il n’en a pas été question à propos de Clermont-Ferrand. Serait-ce que Michelin évoque Clermont-Ferrand et pas l’inverse ? Ou plus l’inverse ? Parce que, comme nous l’avons remarqué à propos de Lyon et des soyeux de la Croix-Rousse, la mémoire de l’histoire de la classe ouvrière disparaît ?

31 octobre 2014
(à suivre)

$ \Rightarrow $  cartographe, Lisbonne, Lyon
 

PS. Il y a une légende de l’illustration dans le post-scriptum de la page images.