Michèle Audin

Sur une carte, beaucoup de lignes méritent le nom de courbes. Les cercles, par exemple. Même si certains cercles méritent aussi le nom de droites – parmi ceux-ci les méridiens (mais pas les parallèles (sauf l’équateur)).
Les côtes et les frontières sont aussi des courbes.
D’autres courbes apparaissent sur les cartes pour y indiquer une dimension supplémentaire. Par exemple la température sur une carte météorologique : on relie tous les points de la carte où il fait (ou fera) la même température – ces courbes sont appelées des isothermes. On peut faire de même avec la pression, obtenant ainsi des isobares.
Dans le cas où la dimension supplémentaire est l’altitude, ce sont les courbes de niveau, que l’on pourrait aussi, si l’on aime les néologismes, voire la langue de bois, appeler des isocotes. Ces courbes apportent des informations très utiles, par exemple aux randonneurs : si elles apparaissent très serrées sur la carte, c’est que la pente est raide, il se peut alors que le chemin envisagé les épouse plus ou moins (un sentier en balcon) ou au contraire qu’il leur soit transversal (une montée directe, en général courte).
Le mot courbe est à prendre dans un sens assez large. Par exemple, la courbe du niveau 4807 m est, sur une carte de France, réduite à un unique point, le sommet du Mont-Blanc. La courbe du niveau 4800 m ressemble à un très petit ovale (légèrement anguleux) entourant ce sommet. La « courbe » du niveau 3842 m, outre le point, isolé, correspondant au sommet de l’Aiguille du Midi, contient un certain nombre de petits ovales autour du nombre certain de sommets d’altitude supérieure à 3842 m (des dizaines, rien que dans le massif du Mont-Blanc).
*
On a déjà parlé de l’Aiguille des Grands-Montets ?
Non, je ne crois pas. Tu veux dire, au printemps, avec la descente à ski sur Argentière, la vue sur le glacier ?
Transversalement aux courbes de niveau, la descente… Mais elle est beaucoup plus bas. Il vaudrait mieux parler de la descente à ski sur Chamonix, dans les séracs du glacier du Géant, depuis l’Aiguille du Midi.
Oui. Il faisait beau.
Là tu vas parler du doigt de la statue de Balmat à Chamonix qui montre le nuage qui cache le Mont-Blanc, et tu auras tort : c’est un article sur les courbes.
La courbe douce du Mont-Blanc, je peux en parler.
Tu es de mauvaise foi.
Oui. Une grande mauvaise foi anime toutes ces pages. Elle en est même le moteur. Tu n’aimes pas les gens de mauvaise foi ?
Aimer…
16 juin 2014
(à suivre)

Couverture : carte IGN, la Grande Casse
et le col de la Vanoise

$ \Rightarrow $  cercle, côtes, équateur, frontière, géodésique, images, méridien