Michèle Audin

Le plan de Loudéac n’est certes pas le premier plan arrivé dans la collection depuis le début de l’écriture de l’atlas, mais il est le tout premier (et d’ailleurs jusqu’ici le seul) qui a été donné à Fiordiligi par une lectrice de l’atlas. C’est un plan qui lui a appartenu, il a d’ailleurs quelques années puisqu’il porte la date 2002-2003. Il mérite donc toute notre attention.

Il est assez grand et, déplié, montre douze rectangles (d’ailleurs inégaux). Il comporte bien sûr des encarts publicitaires pour des entreprises et commerces locaux. Une de ses faces regroupe une grande carte de la commune de Loudéac (qui est bien plus vaste que la simple ville) et une carte à plus petite échelle du pays de Loudéac et du Mené, avec de nombreuses photographies des lieux concernés. Il y a aussi des listes (des lieux-dits, dont l’un, au sud-ouest du bourg, se nomme la Butte-Rouge, des lieux publics, des communes).

L’autre face est le plan de la ville, orangé entouré de vert – c’est une commune en partie rurale, en plein centre de la Bretagne, à la frontière linguistique (mais du côté gallo). Il y a des zones industrielles et un hippodrome, un camping et un terrain de golf, une voie de chemin de fer et une gare (mais on va prendre le train à Saint-Brieuc), un centre agréable avec une église et une mairie, une liste de rues et deux photographies, l’une du centre et l’autre d’une forêt.

 

Brocéliande  ?

Le printemps en Bretagne, dit Fiordiligi en souriant du plaisir de s’en souvenir.

9 octobre 2014
(à suivre)

image : en cherchant bien
on trouve même un pont
à Loudéac