Michèle Audin

Leuven Belgium City map est seul de sa catégorie dans toute la collection (à ce jour). Il s’agit d’un étui de carton, carré, comme ceux dans lesquels on glisse les CD (à peine plus grand). Il est orné sur ses deux faces de photographies représentant des édifices gothiques et du slogan « Legendary living Leuven » – outre l’assonance living Leuven, l’anglais permet de ne pas affronter la question flamand/wallon (néerlandais/français), passons… Une encoche semi-circulaire permet de sortir le plan facilement de l’étui, et même d’en sortir trois dépliants  :
- worth a detour – qui contient un plan du centre avec un « tour » (c’est toujours de l’anglais) surimprimé en verts (5 km)
- a treasure of a city – avec un plan du centre un peu plus étroit et deux tours surimprimés en orange (4,5 km, 2,5 km)
- city map enfin, le carré déplié en six devient un rectangle avec photos et une carte de la « surrounding area » et… non, pas de plan de la ville, un vague schéma sans nom de rues (ni échelle, ni légende, ni même quadrillage) avec des monuments en élévation et quatre vingt-dix lieux numérotés – renvoyant aux autres dépliants.

Bref, un concept compliqué…

*

Un autre plan – en néerlandais, avec échelle, légende, quadrillage, date (2007), espaces verts, rivière bleue, routes jaunes et zones piétonnes roses – moins sophistiqué, du genre à être distribué dans les hôtels, semble plus utilisable en fonctionnement normal.

*

Tu dis quelque chose sur la ville  ?
Mais c’est toi qui y es allé. Moi je ne parle que des plans.
On n’a pas d’image  ?
On va trouver quelque chose. Ne serait-ce que pour célébrer l’équinoxe d’automne…

23 septembre 2014
(à suivre)



PS. Il y a une légende de l’illustration dans le post-scriptum de la page images.