Michèle Audin

Tout atlas obéit à des contraintes, de clarté par exemple, mais aussi d’adéquation au public visé et aux objectifs affirmés (atlas historique, etc.).

Ce brouillon est écrit grâce à des contraintes assez nombreuses, dont les principales sont les choix des villes, la publication quotidienne, le non-retour en arrière et l’ordre alphabétique. Précisément :

1. Contraintes thématiques et de contenu :
- Les noms des villes dont les plans étaient rangés dans les trois classeurs gris ont été classés par ordre alphabétique et sont des titres d’articles. Ce sont les seuls titres d’articles qui sont des noms de villes.
- Tous les items que l’on trouve habituellement dans les livres (préface, exergue, dédicace, bibliographie…) figurent ici comme des articles, à leur place alphabétique. L’absence d’index est compensée par le sommaire et les balises, toujours accessibles pendant la lecture.
- Il est interdit d’utiliser les plans des villes comme illustrations des articles qui leur sont consacrés. Il d’ailleurs est préférable d’illustrer les articles par des images un peu décalées – un article « images » détaillera cette préférence.

2. Contraintes d’écriture et de temps. La principale est que le texte est écrit dans l’ordre alphabétique, dans l’ordre où il se présente à la lecture. Cet ordre ne souffre pas de retour en arrière. De façon plus précise :
- On met en ligne un texte chaque jour (ici « jour » veut dire : entre 0 et 24 heures, heure de Paris).
- Les articles sur les villes sont écrits en regardant les plans des villes et commencent par une description (pas de la ville, du plan).
- Le retour en arrière est interdit. Il y a deux exceptions :
• la bibliographie : les items en sont entrés au fur et à mesure des besoins, par exemple le Petit Nicolas et les copains l’a été à propos de la philatélie, lors de la rédaction de l’article « collection », le 2 juin 2014.
• des renvois « $ \Rightarrow $ comme ça » pourront être ajoutés au bas des articles déjà écrits – ceci n’a pas encore été fait, mais pourra être fait à partir d’aujourd’hui.
- La règle de non-retour en arrière autorise à ajouter des titres d’articles, pourvu qu’ils ne fassent pas revenir en arrière, soit qu’un nouveau plan arrive dans la collection (et, en effet, de nouveaux plans sont entrés dans la collection depuis le début de cette histoire (c’est-à-dire depuis le 3 avril) pour cause de nombreux déplacements,  soit que l’on pense à un nouveau mot. Par exemple, il eût été intéressant que ce brouillon contînt un article « astronomie », mais il était trop tard lorsque l’idée se présenta, puisque l’article « atlas » était déjà écrit. De même, le jour où les plans ont été rangés dans les boîtes à chaussures, il était trop tard pour introduire un article « boîte »… mais encore temps de créer « chaussures ». Une conséquence  est qu’un article consacré à une ville ne peut être ajouté en cours d’écriture que si un plan de cette ville arrive dans la collection alors que sa place alphabétique n’est pas encore atteinte. Une autre conséquence est que ce livre contiendra sans doute, en proportion, lorsqu’il sera terminé (s’il l’est) beaucoup moins d’articles commençant par une lettre du début de l’alphabet qu’un dictionnaire usuel. De même et toujours en proportion, de moins en moins d’articles devraient être consacrés à des villes.

4. Contrainte de complétude :
Il y aura des articles commençant par toutes les lettres de l’alphabet.
*
C’est un peu long, non ?
Hier tu te plaignais que c’était trop court. Bon, la suite à demain.
 
 
10 juin 2014
(à suivre)

$ \Rightarrow $  renvoi, retard
 
PS. Il y a une légende de l’illustration dans le post-scriptum de la page images.